Association Frères des Hommes

Photos / Vidéos

Guélack-Sénégal : Un modèle de développement par la transition



Guélack est un village peulh du Nord du Sénégal. Touché de plein fouet par l’exode rural et la désertification, ce petit village ne comptait il y a 20 ans pas plus de quelques âmes.


Deux natifs du village, Doudou et Ousmane SOW, y font alors pousser l’idée qu’un développement de cette région sahélienne est possible. Et avec quel succès!

Aujourd’hui le village compte plus de 1000 habitants, qui peuvent envisager un véritable avenir dans la région.


Le « Groupement des jeunes éleveurs de Guélack » créé à l’origine, devient en 2008 un Groupement d’Intérêt Economique, dans lequel les ressources sont partagées. Très préoccupée par la survie des paysans de la région, et forte de ses succès reconnus à Guélack, le groupement « Union Interprofessionnelle de agro-pasteur de Rao –UIAPR » met en œuvre depuis de nombreuses années, une stratégie de développement qui vise par la démonstration et la preuve, et de manière graduelle, à changer les pratiques agricoles des membres de cette Union agro-pastorale. L’UIAPR a ainsi atteint d’excellents résultats en termes de développement rural des communautés avoisinantes.


Reconnue en 2014 par le président de la république en tant que meilleure organisation de la région, les appuis institutionnels tardent pourtant à se manifester de manière concrète. Aussi, depuis de nombreuses années, Frères des Hommes soutient cette formidable initiative communautaire de fermes écologiques, de riziculture et pisciculture, de transformation de produits locaux et d’alphabétisation, convaincue que les méthodes utilisées à Guélack constituent une très bonne voie pour le développement durable, une transition vers un monde plus équitable et respectueux des êtres humains et de la planète. L’ensemble de la communauté, qui se définie comme autant d’acteurs de changement, sont les membres de l’UIAPR des agro-pasteurs, soit environ 1750 personnes au total.


L’UIAPR promeut une stratégie de développement intégré, qui s’appuie sur un changement graduel mais profond de la mentalité et du mode de vie de la communauté: les activités menées ne sont pas imposées aux bénéficiaires mais introduites par l’exemple et le travail dans la communauté. Cette démarche a su s’établir car elle a fait preuve de bons résultats.